Valendy Thesnor à la finale internationale du concours Ma thèse en 180 secondes

Audio 30:00
Valendy Thesnor posant au studio de Koze Kilti à Port-au-Prince.
Valendy Thesnor posant au studio de Koze Kilti à Port-au-Prince. © Stéphane Chéry / RFI

Doctorante en chimie en cotutelle à l’Université d’État d’Haïti (UEH), l’Université des Antilles(UA) et l’Université de Nîmes (UN), Valendy Thesnor va représenter Haïti à la fin de ce mois de septembre à la finale internationale du concours Ma thèse en 180 secondes. En juin dernier, elle a déjà remporté ce concours au niveau national.

Publicité

Valendy Thesnor, 29 ans, doctorante en chimie et enseignante de chimie médicinale à l’Université d’État d’Haïti (UEH), devient la première personne qui va représenter Haïti à la finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes. » La jeune femme s’envolera pour Paris (France) à la fin de ce mois de septembre où la finale internationale a lieu. En juin dernier, Valendy a déjà remporté l’édition haïtienne de ce concours en obtenant à la fois  le Prix du public et le Prix du jury, pour la présentation de sa thèse en phytochimie.

Le concours Ma thèse en 180 secondes qui vise à valoriser les recherches scientifiques a été lancé en Haïti par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), en collaboration avec l’Ambassade de Suisse en Haïti, l’Ambassade de France en Haïti et l’Institut français en Haïti (IFH).

Retrouvez également dans cette édition de Koze Kilti « la Culture des mots », chronique sur les mots et expressions de la langue créole. Cette semaine l’on vous parle d’un proverbe haïtien très connu : « Si pa gen sitirè, paka gen vòlè ».

 

Musiques utilisées :

Kenny Haiti & FatimaPye m mare

ZèklèPito n pa t zanmi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI