Le coq chante

Le FIDA et l’autonomisation des femmes rurales dans le monde

Audio 19:30
Ndaya Beltchika, spécialiste de l’autonomisation des femmes et de l’inclusion sociale au Fonds International de Développement Agricole (FIDA).
Ndaya Beltchika, spécialiste de l’autonomisation des femmes et de l’inclusion sociale au Fonds International de Développement Agricole (FIDA). © FIDA/Daniele Bianchi

Elles sont environ 1,7 milliard de femmes et de jeunes filles vivant dans les zones rurales des pays en développement. Elles jouent un rôle-clé dans l’agriculture et les économies rurales, mais sont les plus mal loties. Que ce soit dans le domaine de l’éducation, la formation professionnelle, l’accès aux financements et aux ressources productives. L’autonomisation de ces femmes rurales est une priorité pour le Fonds International de Développement Agricole, car éliminer la faim et la pauvreté ne sera pas possible sans elles. 

Publicité

Le Fonds International de Développement Agricole est un organisme spécialisé des Nations unies basé à Rome. Il y a ce rôle de banquier du développement, mais ce qui nous intéresse, c’est que le FIDA intervient sur le terrain au travers de ses représentations nationales dans chaque pays membre. Pour l’année 2020, ses programmes ont bénéficié à 130 millions de personnes, dont 50% de femmes et de jeunes filles.

Invitée :

Ndaya Beltchika, spécialiste de l’autonomisation des femmes et de l’inclusion sociale au Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

Production : Sayouba Traoré

Réalisation : Nicolas Benita

Ndaya Beltchika (au centre) échange avec des habitants.
Ndaya Beltchika (au centre) échange avec des habitants. © FIDA

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail