Reportage France

La vente de protoxyde d’azote interdite aux mineurs

Audio 02:14
Des cartouches de protoxyde d’azote, sont éparpillées sur le sol à la fin du Festival de musique et d'arts du spectacle de Glastonbury, à Worthy Farm près du village de Pilton dans le Somerset, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 26 juin 2017. (Photo d'illustration)
Des cartouches de protoxyde d’azote, sont éparpillées sur le sol à la fin du Festival de musique et d'arts du spectacle de Glastonbury, à Worthy Farm près du village de Pilton dans le Somerset, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 26 juin 2017. (Photo d'illustration) AFP - OLI SCARFF

De plus en plus de jeunes Français consomment des ballons de gaz hilarants en soirée. Ils sont remplis d’un gaz, le protoxyde d’azote, qui est vendu dans des petites capsules argentées. Normalement, elles servent à faire de la mousse chantilly. Sauf que depuis cinq ans, elles sont détournées de leur usage et sont utilisées par les jeunes pour se droguer. 

Publicité

L’effet est très court et immédiat : on inspire le gaz dans un ballon, on rit pendant 2 minutes et ça s’arrête. Pour canaliser ce phénomène, l’Assemblée nationale a interdit cette semaine (semaine du 24 mai) la vente de ces cartouches aux mineurs. Sauf que cette mesure ne va pas forcément décourager les acheteurs, alors que le danger existe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail