Revue de presse internationale

À la Une: Covid, le Royaume-Uni s’enthousiasme sur un possible retour à la normale en juin

Le Premier ministre britannique Boris Johnson.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson. © Stefan Rousseau Pool/AFP

Publicité

Après des semaines de confinement et 17 millions de personnes vaccinées, l'ensemble de la presse britannique salue « le retour (annoncé) à la vie normale ».

« 118 jours avant la liberté », décompte Le Daily Telegraph, « les meilleurs jours de notre vie », s'enthousiasme le Daily Mirror alors que le tabloïd Metro fait un clin d'œil à Shakespeare en titrant sur « le rêve d'été ». « La fin est vue », souligne également en Une le Financial Times en reprenant les mots du Premier ministre Johnson qui a donc annoncé hier que toutes les restrictions pourraient être levées d'ici le 21 juin prochain. Un plan de sortie de crise en 4 étapes, détaille de The Independent, et qui commencera « par la réouverture des écoles début mars ».

Et « c'est un pari risqué » analyse de son côté le Guardian, qui explique que la stratégie de Boris Johnson qui repose sur la « protection offerte par les vaccins » n'est pas sans risque alors que les « contaminations vont augmenter » avec le déconfinement, et donc la possibilité que se développent de nouveaux variants qui « résisteraient aux vaccins actuels ».

Le Guardian s'inquiète notamment de la « réouverture des écoles dans 15 jours en Angleterre », et met en garde sur « une propagation incontrôlée du virus chez les jeunes », « Un vaccin pour les enfants ne sera pas prêt avant des mois », souligne le quotidien, « la menace est donc bien réelle ».

Des vaccins dès l’âge de 3 ans en Chine

C'est en tout cas l'ambition du géant pharmaceutique chinois Sinopharm, qui selon le China Daily y travaille très activement. Le patron de Sinopharm souligne que les résultats des essais cliniques sur les jeunes « n'ont montré aucune différence évidente » par rapport aux essais réalisés chez les 18-59 ans. En conséquence, il estime « que les personnes âgées de 3 à 17 ans pourront bientôt être vaccinées ». Et l'entreprise, nous informe le South China Morning Post souhaite donc désormais obtenir le feu vert pour un 2e vaccin qui sera développé par l'une de ses filiales à Wuhan. Là où tout a commencé

Enquête pour « attaque terroriste » en RDC, après le meurtre de l’ambassadeur italien

Le visage de ce jeune ambassadeur de 43 ans s'affiche en Une de l'ensemble de la presse italienne. Luca Attanasio a été tué hier, ainsi que son garde du corps italien et leur chauffeur congolais dans une attaque près de Goma au Nord Kivu. Et les quotidiens italiens de s'interroger sur les circonstances encore floues de cette tragédie. « Pourquoi un convoi qui devait passer par des zones à haut risque n'avait-il pas une escorte adéquate ? », s'interroge ainsi Il Messagero qui souligne que l'Italie a demandé un « rapport détaillé » aux Nations unies, et que dès aujourd’hui les « carabiniers chargés de la lutte anti-terroriste » vont se rendre sur place au Kivu, alors que Rome a ouvert une enquête pour « attaque terroriste ». De son côté, la Repubblica met en avant plusieurs pistes, sans exclure la piste jihadiste, mais en estimant plus probable que la tuerie soit l'œuvre « des nombreuses milices rebelles, ou bien encore les bandes de brigands qui sévissent au nord Kivu », profitant, explique la Repubblica « du chaos qui y règne depuis des années ».

L’épouse d’El Chapo arrêtée pour trafic de drogue aux US

Comme son mari. Emma Coronel, la petite trentaine, qui vit depuis des années aux États-Unis avec la double nationalité mexicaine et américaine et qui s'était surtout fait connaître comme une fashionista sur les réseaux sociaux, est aujourd'hui accusée, rapporte le Guardian d'avoir dirigé tout un réseau de  « distribution de cocaïne, de méthamphétamine, d'héroïne et de marijuana en vue de leur importation aux États-Unis ». « Contrairement aux autres épouses de narcotrafiquants, elle est totalement impliquée dans les affaires criminelles de son mari », explique de son côté le New York Times, qui note également qu'elle a grandi dans le « triangle d'or » de la Sierra Madre au Mexique et qu'elle est, elle-même la fille d'un lieutenant du cartel de Sinaloa. Emma Coronel a donc rejoint la case prison, 2 ans après l'incarcération son mari El Chapo Guzmàn condamné lui « à la prison à vie + 30 ans », rappelle le New York Times.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail