«Regrets» du roi des Belges sur la colonisation: «Une première très significative»

Audio 05:56
Une statue de l'ancien roi des Belges Léopold II prise pour cible à Bruxelles, Belgique, le 7 juin 2020.
Une statue de l'ancien roi des Belges Léopold II prise pour cible à Bruxelles, Belgique, le 7 juin 2020. Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

« Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore présentes dans nos sociétés », a écrit le roi Philippe de Belgique, le jour du 60e anniversaire de l'indépendance de la RDC. En Belgique, la mort de George Floyd, asphyxié fin mai par un policier blanc à Minneapolis, aux États-Unis, a ravivé le débat sur les violences de la période coloniale au Congo. Pour en parler, Amandine Lauro, chercheuse qualifiée du FNRS à l’Université Libre de Bruxelles. 

Publicité

Amandine Lauro est co-auteure du livre de Le Congo colonial : une histoire en question, aux éditions La renaissance du livre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI