Journal d'Haïti et des Amériques

Nicaragua: le président Daniel Ortega refuse de prendre au sérieux le coronavirus

Audio 19:30
Une femme vérifie la température d'un homme à l'entrée d'une université à Managua, le 19 mars 2020 (image d'illustration).
Une femme vérifie la température d'un homme à l'entrée d'une université à Managua, le 19 mars 2020 (image d'illustration). REUTERS/Oswaldo Rivas

L’Amérique latine est depuis plusieurs semaines l’épicentre de la pandémie de coronavirus… Tous les pays du continent tentent de faire face au Covid-19, avec plus ou moins de succès selon les stratégies adoptées… tous, sauf le Nicaragua, où les autorités ont tout simplement décidé jusqu'à, il y a peu, d’ignorer le virus.

Publicité

Les écoles et les marchés n’ont jamais fermé. Aucune mesure de confinement n’a été prise. Face à la fausse normalité imposée par le président Daniel Ortega et son épouse et vice-présidente Rosario Murillo, médecins et activistes tentent d’organiser une réponse au virus avec les moyens du bord.

Les États-Unis ont, pour le septième jour consécutif, enregistré plus de 60.000 nouveaux cas de contamination au coronavirus en 24 heures. Le Covid-19 y a, par ailleurs, causé la mort de 448 personnes en une journée. Donald Trump défend désormais le port du masque face au coronavirus comme un geste "patriotique", après avoir longtemps affiché une position ambiguë sur cette question sensible.

En Argentine, en dépit de la hausse du nombre de morts victimes du Covid, les autorités lèvent certaines restrictions, face à la fatigue de la population et à la nécessité de relancer l'économie, déjà sévèrement touchée par deux années de récession.

Haïti : Gotson Pierre, le rédacteur en chef d'Alterpresse nous attend à Port-au-Prince. Nous évoquerons avec lui les besoins médicaux en Haïti en dehors des patient atteints du coronavirus.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail