Accéder au contenu principal
Invité international

Tensions gréco-turques: «Il y a une volonté de la Turquie de renégocier le tracé des frontières maritimes»

Audio 07:49
Une vue du navire de recherche «Oruc Reis», mercredi 22 juillet 2020, au large de la ville d'Antalya, en Turquie.
Une vue du navire de recherche «Oruc Reis», mercredi 22 juillet 2020, au large de la ville d'Antalya, en Turquie. Semih Ersozler/DHA via AP
Par : Amélie Tulet
9 mn

La situation en Méditerranée orientale est explosive depuis l'envoi, lundi 10 août par Ankara, d'un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, dans une zone riche en gisements gaziers revendiquée par Athènes. Vendredi, la Turquie a accusé la France de se comporter en « caïd », après le déploiement par Paris de navires et d'avions de guerre dans la zone. L'éclairage de Nicolas Monceau, maître de conférences en science politique à l'Université de Bordeaux et chercheur associé à l’Institut français d’études anatoliennes d'Istanbul (IFEA).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.