Accéder au contenu principal
Religions du monde

Le Liban à la croisée des chemins

Audio 48:30
Des manifestants s'affichent avec des drapeaux du Liban, lors de manifestations près du site de l'explosion à Beyrouth, le 11 août 2020.
Des manifestants s'affichent avec des drapeaux du Liban, lors de manifestations près du site de l'explosion à Beyrouth, le 11 août 2020. REUTERS/Goran Tomasevic
Par : Geneviève Delrue
51 mn

Le confessionnalisme est désigné comme le grand responsable de la crise sans précédent que traverse le Liban. La société civile dénonce la corruption, le népotisme et le clientélisme liés à ce système qui gangrène la vie politique et économique. Face à la colère de la rue et la pression du président Macron venu deux fois à Beyrouth depuis la catastrophe du port, les autorités sont sommés de s’engager sur la voie d’un État laïc .

Publicité

Le père Fadi Daou, prêtre maronite, président de la Fondation Adyan qui œuvre pour la citoyenneté inclusive et la rencontre interreligieuse, soutient la sortie du confessionnalisme.

Antoine Fleyfel, le directeur franco-libanais de l’ICO, l’Institut Chrétien d’Orient qui ouvre ses portes à Paris et ses cours en ligne le 1er octobre prochain , défend lui aussi le passage à un État non confessionnel mais avec une garantie pour les chrétiens. 

L’avenir du Liban passe non seulement par des réformes de fond, l’aide humanitaire et la reconstruction mais aussi par le sauvetage du secteur éducatif très fragilisé. Le président Emmanuel Macron a annoncé le 1er septembre à Beyrouth la création d’un fonds de la France pour les écoles chrétiennes francophones du Moyen-Orient.
L’Œuvre d’Orient soutient cette initiative. Pour Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Oeuvre d’Orient, ces écoles chrétiennes francophones ouvertes aux enfants de toutes confessions sont un facteur de paix sociale.   

----------------------------------
Quelle spiritualité pour un monde adulte ? C’est la réflexion menée par Henry Quinson dans son livre Et l’Homme devint Dieu aux éditions Le Passeur.
Henry Quinson a été moine après avoir quitté son métier de trader à Wall Street. Après  son départ de l’abbaye de Tamié,  il s’est installé dans les quartiers Nord de Marseille où il fait du soutien scolaire.

Conférencier, enseignant, essayiste, Henry Quinson pose la question de la spiritualité pour une humanité qui n’a jamais été aussi puissante techniquement mais dont l’écosystème est menacé et qui n’adhérant plus aux récits des grandes religions traverse une crise existentielle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.