Accéder au contenu principal
Invité international

Sommet Chine-UE: «l'Union européenne réclame des règles de transparence et de réciprocité»

Audio 06:12
La chancelière allemande Angela Merkel en visioconférence avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, lors du sommet virtuel Chine-UE, le 14 septembre 2020.
La chancelière allemande Angela Merkel en visioconférence avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, lors du sommet virtuel Chine-UE, le 14 septembre 2020. MICHELE TANTUSSI / POOL / AFP
Par : Florence Thomazeau
8 mn

Avancer dans les négociations sur les investissements et le commerce malgré des tensions croissantes, notamment sur Hong Kong ou Huawei : c'est tout l'enjeu de la visioconférence qui réunit ce lundi 14 septembre les chefs de l'Union européenne (UE), la chancelière allemande et le président chinois.

Publicité

Pour l'épineux accord sino-européen sur les investissements, dont la conclusion d'ici la fin de l'année est jugée « possible » par Pékin, les Européens souhaitent que leurs entreprises bénéficient en Chine des mêmes conditions que celles offertes aux firmes chinoises dans l'UE. « Nous voulons des règles de concurrence équitables, nous exigeons la réciprocité » en termes d'ouverture, souligne un responsable européen sous couvert d'anonymat.

Quels domaines commerciaux sont concernés dans cet accord à venir ? Le décryptage de Mary-FrançoiseRenard, professeure d'économie à l'Université de Clermont-Auvergne et responsable de l'Institut de recherche sur l'économie de la Chine au CERDI.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.