En Biélorussie, «c'est un climat de guérilla qui s'installe entre l'opposition et le pouvoir»

Audio 06:03
Manifestantes faisant face aux forces de l'ordre à Minsk, en Biélorussie, le 19 septembre 2020.
Manifestantes faisant face aux forces de l'ordre à Minsk, en Biélorussie, le 19 septembre 2020. TUT.BY / AFP

Internet est coupé à Minsk. Les métros ne s’arrêtent plus en centre-ville, ni les trains. On voyait un peu partout des blindés de l’armée alors que commençait un nouveau rassemblement de l’opposition pour protester contre la réélection d’Alexandre Loukachenko, le 9 août dernier. L'opposition biélorusse redoute de nouvelles arrestations lors des manifestations ce dimanche 20 septembre. Décryptage avec Bruno Drweski, historien, maître de conférences à l’Institut national des langues et civilisations orientale (Inalco).

Publicité

Bruno Drweski est l’auteur d'« Une solidarité qui a coûté cher! – Histoire populaire de Solidarnosc », éditions Delga.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail