Accéder au contenu principal
Religions du monde

Un juif, un catholique et un musulman chantent ensemble leur foi

Audio 48:30
Bayard Musique/Hamel Production
Par : Geneviève Delrue
51 mn

Publicité

Religions du Monde - Dimanche 4 octobre 2020 - 11h10-12h00 (Heure de Paris)


Philippe Darmon est chantre dans une synagogue, Matthieu de Laubier est chanteur lyrique et prêtre ; Farid Abdelkrim, comédien, humoriste, essayiste est doté d’une belle voix. Tous les trois au nom de leur foi et de l’espérance en l’homme sont réunis le temps d’un CD et de quelques concerts pour interpréter ensemble des chants non pas sacrés, mais à portée humaniste et spirituelle avec des reprises de tubes et aussi des inédits de Marc Lavoine, Francis Lai, etc. L’initiative revient à François Troller et Fati Amar, professionnels du monde musical qui ont décidé après l’attentat du Bataclan où ils ont perdu cinq de leurs proches de réunir un rabbin, un prêtre et un musulman. Le CD «Ensemble Liberté» de ce trio vocal d’exception sort le 9 octobre 2020 chez Hamel Production, en mémoire du père Jacques Hamel assassiné en 2016 par deux djihadistes dans son église de Saint-Étienne du Rouvray.

Pakistan / L’intouchable délit de blasphème. Zaheer Hassan Mehmood, le jeune homme pakistanais qui a attaqué, le 27 septembre 2020, à la feuille de boucher, deux journalistes, dans la rue des anciens locaux de Charlie Hebdo, pour venger la republication des caricatures de Mahomet, a démontré par son geste le ressort puissant que constitue le délit de blasphème, au sein des groupes radicaux pakistanais. Pour la journaliste Anne-Isabelle Tollet, ancienne correspondante à Islamabad, devenue à travers l’affaire Asia Bibi, spécialiste du blasphème au Pakistan (1), si les groupes extrémistes traitent cette question dans la violence, la notion de laïcité à la française demeure incompréhensible même au sein des classes moyennes.
(1) «Enfin libre» (Éditions du Rocher)

PMA pour toutes : manifestation de «Marchons enfants», le 10 octobre. En août, après l’adoption en deuxième lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi bioéthique ouvrant l’extension de la Procréation médicalement assistée aux couples de femmes homosexuelles et aux femmes seules, et qui doit repasser devant le Sénat, le collectif «Marchons enfants» avait appelé à une nouvelle manifestation pour faire une dernière tentative de barrage à «la PMA/GPA sans père». Retour sur les débats autour de ce projet de loi avec le père Bruno Saintôt, directeur du Centre d’éthique biomédicale du Centre Sèvres et Cyrille de Compiègne, vice-président et porte-parole du mouvement chrétien LGBT David et Jonathan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.