Invité Afrique

Jean-Bernard Padaré (MPS): «Idriss Déby Itno sera le candidat qui fera gagner le Tchad»

Audio 04:55
Le président tchadien Idriss Déby au sommet du G5 Sahel, le 30 juin 2020.
Le président tchadien Idriss Déby au sommet du G5 Sahel, le 30 juin 2020. Ludovic Marin /Pool via REUTERS

Jean-Bernard Padaré, secrétaire général adjoint et porte-parole du MPS, le parti du président Déby, est l'invité de RFI. L’ancien ministre de la Justice répond à l’opposant Succès Masra qui, vendredi 6 juillet, accusait Idriss Deby d'avoir ruiné le pays en près de 30 ans de pouvoir.

Publicité

RFI : L’opposant Succès Masra insiste sur le fait qu’après trente ans de pouvoir sous Idriss Déby, le Tchad est aujourd’hui dernier dans tous les classements socio-économiques mondiaux. Le Tchad doit changer de coach dit-il.

Jean-Bernard Padaré : Monsieur Masra est très mal placé pour juger le régime, le bilan du Mouvement patriotique du Salut au pouvoir. D’autant plus que, quand le MPS est arrivé au pouvoir, il n’avait que sept ans. Bien évidemment, on le comprend… Toutes les grandes réalisations qui ont été faites, il était encore mineur. Il ne comprenait rien à la chose publique. Il vient de se réveiller, mais il a le temps d’apprendre. Qu’il réalise déjà d’où venait le Tchad et où est situé le Tchad en ce moment.

Certains soulignent, par exemple, le fait que le Tchad a le 3e indice de développement humain le plus faible au monde selon la Banque mondiale…

Ce qui importe pour nous, c’est le jugement de nos concitoyens de la base, qui sont du Tchad profond. Que la Banque mondiale donne des chiffres, je ne sais pas où ils sont allés enquêter, mais nous, on a nos réalités qui sont là, qui sont palpables. Le Tchad avance, avec le maréchal du Tchad Idriss Déby Itno à la tête.

L’opposition et la société civile dénoncent l’existence de prisons secrètes de l’ANS. Votre ministre de la Justice ne l’a pas nié et justifie l’existence de ces lieux de détention par des impératifs sécuritaires. Est-ce qu’il n’est pas temps de mettre fin à ces cachots qualifiés d’illégaux ?

Je ne sais pas. Si le ministre de la Justice l’a justifié -je l’ai été aussi-, je n’ai jamais eu connaissance de cachots au niveau de l’ANS. Sur vos antennes, il y a des gens qui décrivaient une scène fantasmagorique. Je mets quiconque au défi de nous dire qu’il y un cachot où les gens torturent au niveau de l’ANS. C’est, une fois encore, une manière de salir l’image du Tchad sur le plan international.

Le Tchad vient d’organiser son deuxième forum national. Quelles en sont les conclusions ?

Plus de 600 de nos concitoyens ont passé au crible les 74 résolutions qui avaient été adoptées et notamment leur mise en œuvre. Et donc, après avoir étudié cela, ils ont décidé, par exemple, de créer le poste de vice-président, d’instaurer le Sénat, de ramener l’âge pour être candidat à la magistrature suprême, de 45 à 40 ans, et il y a eu d’autres grandes résolutions qui avaient été adoptées.

À propos de l’âge plancher qui ramène à 40 ans justement, Succès Masra assure que c’est une manœuvre orchestrée par Idriss Déby, en vue de l’éliminer de la course à la présidentielle. Qu’est-ce que vous lui répondez ?

Je me demande si mon jeune frère Succès Masra n’est pas atteint de nombrilisme, dans la mesure où il ramène tout à sa petite personne. Vous pensez que, vraiment, le maréchal du Tchad Idriss Déby n’a rien à faire que de craindre Succès Masra ? Est-il plus important que monsieur Kebzabo ? Est-il plus important que monsieur Laoukein ? Est-il plus important que monsieur Alabo, il est plus important que maître Théophile Bongoro… Bref, je peux vous citer des opposants charismatiques, dont les partis ont pignon sur rue. Je pense qu’il faut arrêter avec ces gamineries.

Ce forum propose de créer un poste de vice-président. Est-ce que celui-ci pourrait être appelé à succéder au président Idriss Déby ?

Les participants au forum ont pris les résolutions pour créer un poste de vice-président. Maintenant, le contenu sera donné, soit par les assemblées nationales, ou les juristes qui seront amenés à transformer cette résolution en un projet de texte.

Certaines sources parlent d’un poste taillé sur mesure pour un des fils du président Déby.

Mais est-ce que nous sommes une monarchie, au Tchad, pour qu’il y ait dévolution successorale ? Non. Notre système n’est pas ce que les gens décrivent. Notre système est un système démocratique.

Une partie de l’opposition qui n’a pas participé à ce forum est interdite de toute réunion politique par la police qui encercle leur siège, dénonce le pouvoir d’un seul homme et d’un clan. Ils parlent même de dictature. Qu’est-ce que vous leur répondez ?

Ceux qui vous disent cela n’ont pas connu la dictature. Si aujourd’hui on dit qu’au Tchad il y a la dictature, cela veut dire que nous marchons sur la tête. Nous autres avons vécu la dictature implacable du président Habré. Je vous dis qu’aujourd’hui, le forum tel qu’organisé, c’est quelque chose qui a été fait de la manière la plus légale. Des gens qui avaient été invités, ceux que l’on appelle l’opposition intégriste, ont refusé de prendre part à ce forum, à leur grande désolation, ont constaté que ce forum a été un plein succès. Donc pour nous –permettez-moi d’être vulgaire–, les chiens aboient et la caravane passe…

Est-ce qu’Idriss Déby sera candidat à la présidentielle de 2021 ? Est-ce qu’il n’est pas temps qu’il passe la main, comme le réclame l’opposition ?

Pour nous, MPS, le maréchal du Tchad Idriss Déby Itno, président de la République, actuellement en fonction, sera notre candidat aux consultations présidentielles du 11 avril 2021. Nous allons, très bientôt l’investir officiellement, de manière unanime ! Idriss Déby Itno sera le candidat qui fera gagner le Tchad !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail