Aux sources des parfums du monde

Audio 48:30
La vanille est importée à l'île Bourbon en 1820, quand se développe la canne à sucre. D'abord à vocation ornementale, elle est cultivée sur 4800 ha dès la fin du XIXe siècle ! Aujourd'hui, il en reste moins de 200 ha, disséminés dans l'est de l'île.
La vanille est importée à l'île Bourbon en 1820, quand se développe la canne à sucre. D'abord à vocation ornementale, elle est cultivée sur 4800 ha dès la fin du XIXe siècle ! Aujourd'hui, il en reste moins de 200 ha, disséminés dans l'est de l'île. Géraud Bosman/RFI

Patchouli indonésien, santal australien, ylang ylang de Madagascar, hévéa amazonien… Autant de senteurs d’exception qui servent à la composition des parfums.

Publicité

À la recherche de ces essences précieuses, ils sont quelques rares initiés à en avoir fait leur métier, celui de sourceurs d’odeurs. Ces chasseurs d’essences parcourent le monde en quête de ces matières premières bien souvent soumises aux intempéries, à la déforestation, mais aussi aux circuits criminels et à la fluctuation des prix. Quelles sont les essences les plus recherchées ? Comment assurer la pérennité de savoir-faire ancestraux et garantir les revenus des producteurs ? 

Avec :

Dominique Roques, sourceur pour Firmenich, entreprise de création de fragrances et d’arômes. Auteur de Cueilleur d’essences - Aux sources des parfums du monde (Grasset)

Adolphe Samsidine, producteur d'ylang-ylang et d'huiles essentielles à Nosy-Be (petite île au nord-ouest de Madagascar) et président de la plateforme des opérateurs d'ylang-ylang à Nosy-Be.

 

Rediffusion

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI