La difficile protection des forêts en Afrique

Audio 48:30
Pour l'ONG de défense de l'environnement, les plantations d'hévéas et de palmiers à huile menacent de nombreuses forêts en Afrique.
Pour l'ONG de défense de l'environnement, les plantations d'hévéas et de palmiers à huile menacent de nombreuses forêts en Afrique. Getty Images/Peter Arnold/Martin Harvey

1/ Reportage sur la clôture du Parc du Banco à Abidjan par François Hume Ferketadji. - 2/ Focus sur la protection des forêts avec Alain Karsenty, chercheur au CIRAD.

Publicité

Partie 1 : Reportage en Côte d’Ivoire

Le pays n’a plus que 3 millions d’hectares de forêts, contre 16 millions dans les années 1960, en raison de la déforestation massive engendrée par la culture du cacao. Alors pour redorer son blason et tenter de préserver ce qu’il reste de forêts dans le pays, les autorités viennent de lancer la construction d’un mur long de 10 kilomètres, autour du Parc National du banco, une forêt tropicale situé au cœur de la capitale économique Abidjan. Objectif : mettre fin à une urbanisation sauvage tout en préservant le poumon vert de la ville. Voici le reportage sur la clôture du Parc du Banco à Abidjan, de notre reporter François Hume Ferkétadji.

 

 

Partie 2 : Focus sur la difficile protection des forêts africaines

Elles sont au cœur des enjeux climatiques de la planète et le 3ème volet du rapport du Giec, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, est venu nous le rappeler une nouvelle fois. Les forêts tropicales stockent le carbone, abritent une biodiversité foisonnante, enrichissent les sols, alimentent les cours d'eau et filtrent l'air. Bref, elles sont indispensables. Et pourtant, nous continuons allègrement à polluer et à couper des arbres au risque de bouleverser violemment cet écosystème dont nous dépendons. Explosion démographique, recherche de nouvelles terres agricoles, coupe de bois de chauffe, la déforestation a de multiples causes.

Dès lors, comment préserver ces forêts de façon pérenne, tout en répondant aux demandes et aux besoins des agriculteurs et des populations locales ? Car il ne s’agit pas de préserver pour préserver, mais de concilier production agricole, production d’énergie et préservation et restauration des écosystèmes forestiers. Une équation difficile, mais pas impossible loin de là. 

Invité : Alain Karsenty, économiste, chercheur au Cirad, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique. Et l’auteur de :  «Géopolitique des forêts du monde : quelles stratégies de lutte contre la déforestation ?» 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail