Carrefour de l'Europe

Le Royaume-Uni post-Brexit, un pays isolé et fissuré?

Audio 48:30
Des bateaux de pêche en mer au large des côtes de Jersey, le jeudi 6 mai 2021. Les pêcheurs français en colère à cause de la perte d’accès aux eaux, au large de leurs côtes, ont rassemblé leurs bateaux pour protester au large de l’île de Jersey, dans la Manche.
Des bateaux de pêche en mer au large des côtes de Jersey, le jeudi 6 mai 2021. Les pêcheurs français en colère à cause de la perte d’accès aux eaux, au large de leurs côtes, ont rassemblé leurs bateaux pour protester au large de l’île de Jersey, dans la Manche. © Oliver Pinel/AP

Le Brexit est acté depuis le 1er janvier 2021, mais cinq mois plus tard, les relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sont loin d’être apaisées. Témoin la mauvaise volonté des Britanniques à mettre en place l’accord sur la pêche ou le reniement de la signature du Premier ministre Boris Johnson à propos de la frontière entre l’Irlande et la Grande-Bretagne qui passe entre les deux îles. 

Publicité

Le slogan « Global Britain » qui annonçait un futur radieux a bien du mal à voir le jour. Londres n’a toujours pas signé le fabuleux accord de libre-échange, tant vanté par les Brexiteurs, avec les États-Unis. Quant à l’accord avec le Japon, il n’est que le copier-coller de l’accord UE/Japon. Le Royaume-Uni peine à trouver sa place dans le monde… et se retrouve isolé.

Les dernières élections locales ont mis en évidence la fragilité du Royaume-Uni.

Forts de leur succès, les Écossais réclament de nouveau un référendum sur l’indépendance. Le Pays de Galles a connu une poussée de nationalisme, et l’Irlande du Nord des échauffourées entre communautés catholiques et protestantes.

Le Royaume-Uni se fissure.  

Brexit et Covid ont entraîné une chute du PIB mais, porté par la réussite de la campagne de vaccination qui masque la chaotique gestion des débuts de la pandémie, Boris Johnson conserve étonnamment une bonne cote de popularité. Jusqu’à quand ? 

Avec

- Sylvie Bermann, ancienne ambassadrice de France au Royaume-Uni. Son dernier livre « Goodbye Britannia » chez Stock. Son compte Twitter : ici

© Éditions Stock

 

- Lord Peter Ricketts, ancien ambassadeur du Royaume-Uni en France. En ligne de LondresSon compte Twitter : ici

- Alexandre Holroyd, député Renaissance/Renew des Français de l’étranger. Son site : ici.

- Thibaud Harrois, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle. Son compte Twitter : ici

Avec Sasha Mitchell de Courrier International.

© Courrier international

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail