Chronique des matières premières

Araku, le café du circuit hyper-court

Audio 01:41
L'aventure Araku a commencé il y 20 ans et fait vivre aujourd’hui 10500 familles indiennes de la vallée.
L'aventure Araku a commencé il y 20 ans et fait vivre aujourd’hui 10500 familles indiennes de la vallée. © Araku
Par : Altin Lazaj
4 mn

Eviter les intermédiaires et payer les fermiers à leurs justes prix. C’est ce que propose sur le marché français la marque de café Araku, produite en Inde.

Publicité

Le café Araku a une histoire unique, car il suit le circuit inverse d’une marque de café classique. Son prix est fixé par les producteurs indiens, réunis au sein d’une coopérative. Ces derniers vendent ensuite leur café directement au consommateur français sans passer par les intermédiaires, qui sont parfois jusqu’à 30 dans un circuit classique. Cette stratégie permet de mieux rémunérer les fermiers, jusqu’à 2 fois et demi le cours mondial du café et de contourner ainsi les aléas du marché. 

L’histoire de ce café commence dans l'est de l'Inde, dans la vallée d’Araku, d’où le nom de cette marque. En 2001 Manoj Kumar, patron indien de la fondation Naandi, décide d’y relancer la culture du café, qui avait autrefois été cultivé dans la région. C’est un projet social, avec pour objectif d’aider financièrement des milliers de petits fermiers pauvres de cette vallée à produire du café bio équitable pur arabica. Durant les 15 premières années, le café était vendu au kilo en Inde.

Puis en 2015 Manoj Kumar aide la coopérative des fermiers à créer sa propre marque haut de gamme sous le nom Araku coffee avec l’idée de vendre le café directement au consommateur. Il choisit la France pour lancer ce projet. La marque propose d’abord des ventes sur internet et ouvre ensuite en 2017 sa propre boutique à Paris.

Le projet rencontre du succès aussi bien d'un point de vue commercial que social. La coopérative produit 40 tonnes de café par an, dont 30 tonnes sont vendues en France. Une aventure qui a commencé il y 20 ans et qui fait vivre aujourd’hui 10 500 familles indiennes de la vallée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail