Loi antiterroriste et tournant sécuritaire, cela va-t-il trop loin?

Audio 29:30
L'attaque s'est produite au commissariat de Rambouillet, situé dans une rue calme de cette commune cossue du département des Yvelines.
L'attaque s'est produite au commissariat de Rambouillet, situé dans une rue calme de cette commune cossue du département des Yvelines. AP - Michel Euler

Le texte était en préparation avant l'attaque jihadiste mortelle de Rambouillet, à l'ouest de Paris, mais il a été annoncé juste après et va être présenté progressivement jusqu'à la semaine prochaine. Le but de cette nouvelle loi antiterroriste, prévenir la radicalisation et le passage à l'acte avec des outils, notamment numériques, jusqu'ici expérimentaux et transitoires. Cette annonce survient quelques jours après le vote de la loi sécurité globale tellement contestée qu'il lui a été ajouté «préservant les libertés». À un an de l'élection présidentielle, le contexte politique pèse, mais n'empêche pas les interrogations. Loi antiterroriste et tournant sécuritaire, cela va-t-il trop loin ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :

Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature

Henri Leclerc, avocat, président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme.

Guillaume Farde, professeur affilié à Sciences-po, spécialiste des questions de sécurité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail