Invité international

Au Mali, «un point de non-retour a été atteint»

Audio 06:24
Bah N'Daw, le président de transition du Mali, le 25 septembre 2020. (illustration)
Bah N'Daw, le président de transition du Mali, le 25 septembre 2020. (illustration) AP

Au Mali, l'annonce du remaniement ministériel, avec la non reconduction des deux colonels Sadio Camara et Modibo Koné a suscité la colère de la junte. Le président Bah N'Daw et son premier ministre Moctar Ouane ont été emmenés de force par des hommes armés dans le camp militaire de Kati, à 15km au nord-ouest de Bamako. L'homme fort de la junte, le vice président Assimi Goïta, a affirmé ce mardi 25 mai les avoir déchargés de leurs prérogatives pour avoir enfreint la charte de la transition. Les explications de Mohamed Amara.