Journal d'Haïti et des Amériques

À la recherche des disparus de Surfside

Audio 19:30
Une partie d'un immeuble de plusieurs étages de la ville de Surfside (Floride) s'est soudainement effondré sur lui-même, emportant avec lui nombre de ses habitants, jeudi 24 juin 2021.
Une partie d'un immeuble de plusieurs étages de la ville de Surfside (Floride) s'est soudainement effondré sur lui-même, emportant avec lui nombre de ses habitants, jeudi 24 juin 2021. REUTERS - MARCO BELLO

30 heures après l’effondrement d’un immeuble d’habitation à Surfside, près de Miami, en Floride, le dernier bilan fait état de 4 morts et 159 disparus. Le président Joe Biden a déclaré l'état d'urgence vendredi (25 juin 2021) afin de fournir une assistance fédérale pour les opérations de secours et de relogement d'urgence des rescapés.

Publicité

Ce vendredi 25 juin 2021, moins de deux jours après l’effondrement spectaculaire d’un immeuble résidentiel près de Miami, les secouristes poursuivent leur course contre la montre pour retrouver d'éventuels survivants dans les décombres. En tout «120 personnes ont été localisées mais le nombre de personnes dont nous sommes sans nouvelles est monté à 159», a déclaré dans une conférence de presse ce matin Daniella Levine Cava, la maire du comté de Miami-Dade. Selon le sénateur républicain de Floride Marco Rubio, «presque un tiers des disparus sont étrangers». «Nous travaillons avec les consulats de divers pays en Amérique latine pour aider les membres des familles des victimes qui ont besoin de venir aux États-Unis à obtenir des visas», a-t-il tweeté. Parmi les disparus figurent neuf Argentins, trois Uruguayens et six Paraguayens. Toute la presse latino-américaine affiche en Une aujourd’hui les photos de la catastrophe.

 

  • Le Canada sous le choc

Une communauté autochtone a annoncé, le jeudi 24 juin 2021, la découverte de plus de 750 tombes anonymes sur le site d'un pensionnat de l’ouest du Canada, nouvelle illustration du calvaire subi pendant des décennies par des enfants autochtones dans des établissements scolaires gérés par l'Église catholique. Le mois dernier, l'identification des restes de 215 enfants près d'un autre établissement du même type avait déjà meurtri et indigné le pays. C'est « une balafre de plus sur la dignité des Autochtones, une douleur de plus à encaisser », estime Le Devoir.

 

  • « Féminismes et artivisme dans les Amériques »

«Y la culpa no era mía, ni dónde estaba, ni cómo vestía», chantaient des femmes aux yeux bandés dans différentes villes d'Amérique latine en novembre 2019. Cette performance créée par le collectif féministe Las Tesis, a fait le tour du monde. Elle montre la force et la vitalité de l'artivisme dans les Amériques. Cet engagement féministe à travers la musique, les poèmes ou d’autres formes artistiques a une longue tradition dans les Amériques comme le montre un livre publié par l’historienne Lissel Quiroz. L’ouvrage collectif « Féminismes et artivisme dans les Amériques (XXe-XXIe siècles) », édité par les « Presses universitaires de Rouen et du Havre » s’interroge sur les différentes formes de mobilisation féministe. Lissel Quiroz répond aux questions d’Achim Lippold.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail