Revue de presse internationale

À la Une: les campagnes de vaccination rattrapées par les variants du Covid-19

Audio 05:26
Une femme reçoit une dose du vaccin Pfizer le 24 juin 2021 à Capbreton dans les Landes, une région particulièrement touchée par le variant Delta.
Une femme reçoit une dose du vaccin Pfizer le 24 juin 2021 à Capbreton dans les Landes, une région particulièrement touchée par le variant Delta. AP - Bob Edme

Publicité

C’est le cri d'alerte lancé par l'OMS alors que le « variant Delta est désormais présent dans 98 pays », titre le Guardian, qui s'alarme de son côté de la levée annoncée des dernières mesures de restriction au Royaume-Uni. « Cela revient à construire des usines à variants à un rythme très rapide », mettent en garde les scientifiques britanniques qui, toujours selon le Guardian jugent que l'attitude du ministre de la Santé Sajid Javid est tout bonnement « effrayante ». « Effrayant, disent-ils, d'avoir un ministre qui pense que le Covid est une grippe, et qui veut abandonner toutes les protections alors que seule la moitié des britanniques est vaccinée ».

Préoccupations également au plus haut, en Russie où le variant Delta pourrait entraîner une nouvelle vague de pandémie. La presse russe s'alarme de l'opposition d'une grande partie de la population « réfractaire au vaccin ». « Certains russes sont plus enclins à accepter des faux certificats de vaccins qu'à aller se faire vacciner », titre Kommersant. Le grand quotidien russe explique comment se développe en Russie la contrebande de faux certificats de vaccination, « pour 2 500 roubles (environ 30 euros) on peut se procurer un faux certificat avec un QR code -qui mène à des pages ressemblant au site des services de l'État ». Un trafic au mépris « de la menace de contamination », dénonce encore le quotidien qui fustige ce qu'il appelle « l'irresponsabilité, l'immaturité civile d'une partie de la société russe ».

Jeff Bezos quitte les commandes opérationnelles d'Amazon

À 57 ans, l'homme le plus riche du monde quitte la société qu'il a fondé il y a 27 ans jour pour jour - et passe les commandes à son lieutenant Andy Jassy, 53 ans qui va donc devoir gérer « une entreprise qui génère 400 milliards de dollars de revenus par an », note le Wall Street Journal et qui affiche « un taux de croissance de 30% ». « Bref, le travail de Jassy consiste donc à faire tourner une machine bien huilée », commente le quotidien américain même si « la taille d'Amazon lui a mis une cible sur le dos ».

Des défis énormes, détaille de son côté le Guardian qui vont de « l'augmentation des produits contrefaits à la menace de mesures réglementaires visant à contrôler sa domination des marchés mondiaux ». Andy Jassy va devoir tenter de survivre à ces « assauts politiques », écrit le Wall Street Journal et tout cela sous « l'œil de Bezos ». « Tout ce qui nécessite beaucoup d'argent reviendra à Jeff Bezos », met également en avant le Guardian qui souligne que « dès qu'il sera revenu de son voyage spatial le 20 juillet », Bezos reprendra son poste de président d'Amazon, avec sa main « toutes les décisions stratégiques ».

Le pape François hospitalisé après une opération du côlon

Le Pape a subi hier « avec succès », une intervention chirurgicale pour une inflammation du colon. L'nformation est commentée aujourd'hui dans une grande partie de la presse. « Le pape a surmonté le premier défi de santé important de ses 8 ans de pontificat », note le New York Times, « l'opération constitue un rare problème de santé pour le pontife de 84 ans qui a toujours fait preuve d'une remarquable endurance », commente de son côté le Washington Post qui à l'instar de nombreux quotidiens souligne néanmoins que « François souffre de problèmes respiratoires et qu'il a dû faire face récemment à plusieurs poussées de sciatique qui l'ont contraint à annuler quelques événements ». Pour La Repubblica qui relaie les vœux de « prompt rétablissement », adressés par le président italien Mattarella, « l'opération était prévue le premier jour de repos du pape, en juillet quand les audiences sont interrompues pour une pause estivale ». Le quotidien italien qui rappelle par ailleurs que la prochaine visite de François en Slovaquie est annoncée du 12 au 15 septembre.

La guerre des bulles éclate entre la France et la Russie

C’est aussi un titre à la Une de La Repubblica, et de la presse britannique qui expliquent que le président « Poutine a signé une loi qui réserve l'appellation Champagne aux seuls produits russes », tandis que les produits importés seront définis comme simples « vins mousseux ». Stupeur et tremblements ...et grosse colère des grands producteurs français, « Moët&Chandon, Veuve Cliquot et Dom Pérignon qui a immédiatement riposté en décrétant l'arrêt des exportations vers la Russie ». La « guerre des bulles vient de commencer », explique encore La Repubblica, qui estime que le Made In Italy pourrait en profiter et note que déjà au premier trimestre de cette année « les ventes de Prosecco et d'Asti ont fait un bond de 37% vers la Russie ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail