Si loin si proche

«Adieu Pénélope !»: pour une relecture féministe du voyage

Audio 48:30
Répartition des tâches, répartition des rôles, les pionnières voyageuses ont fait voler en éclats l’ordre établi en osant le voyage.
Répartition des tâches, répartition des rôles, les pionnières voyageuses ont fait voler en éclats l’ordre établi en osant le voyage. © Library of Congress

Voyager en tant que femme au XXIème siècle est encore une conquête. Pour se lancer, il faut donc s’armer de confiance, de mots et de modèles féminins. L’autrice Lucie Azéma s’y est récemment employée, en détricotant dans son essai, les mythes, en déconstruisant les biais sexistes, misogynes qui ont largement prévalu dans les récits de voyage et en convoquant de sacrées aventurières.

Publicité

«Les hommes ont des voyages, les femmes ont des amants», a dit André Malraux. Cette phrase résume à elle seule la place longtemps réservée aux femmes, réduites à leurs intérieurs et à qui la seule aventure que l’on concédait peut-être était celle du cœur. Et puis, il y a ce mythe persistant de Pénélope, figure sédentaire, fidèle, qui tisse et détisse son ouvrage pendant qu’Ulysse, lui, parcourt le monde. À la femme l’attente. À l’homme, l’aventure !

Pourtant, dès la moitié du XIXème siècle, des occidentales intrépides ont décidé de se lancer et de parcourir le monde pour mieux le raconter. Certaines devaient partir incognito, déguisées en homme, d’autres attendaient le deuil d’un mari ou d’un père pour oser le voyage. Encore trop méconnues, ces pionnières demeurent des sources d’inspiration indispensables pour toutes celles qui envisagent aujourd’hui de voyager seule. 

Après des années de voyage et de lectures, Lucie Azéma a décidé d’écrire le livre qu’elle aurait aimé lire jeune fille, soit une relecture féministe de la trajectoire de ces pionnières, de leurs écrits et aussi de ceux de leurs homologues masculins, écrivains-voyageurs. 

Dans son essai «Les femmes aussi sont du voyage. L’émancipation par le départ», la journaliste française se livre à une déconstruction brillante et documenté du voyage au féminin, mettant en lumière à quel point le récit du monde s’est écrit entre hommes, blancs de surcroît, et comment ce fameux «male gaze» ou «regard masculin» s’est longtemps attaché à érotiser les ailleurs, surjouer l’exploit viriliste et inventer l’Autre, l’étranger, dans un rapport forcément inégalitaire, dominant et colonialiste. 

À partir de ses propres expériences de voyageuse et de lectrice, Lucie Azéma encourage alors les femmes à plonger dans les récits d’Isabelle Eberhardt, Nellie Bly, Jane Dieulafoy, Odette du Puigaudeau, Isabella Bird, Alexandra David-Néel, Anne-Marie Schwarzenbach et tant d’autres, à puiser dans leurs forces comme dans leurs doutes, pour mieux partir et accéder à cette puissante liberté que seule la route sait nous offrir. À tous et à toutes!

À lire / À écouter :

- «Les femmes aussi sont du voyage. L’émancipation par le départ» de Lucie Azéma. Éditions Flammarion 

- «Le monde est à elles. Histoires d’aventurières» : L’émission chorale et littéraire que nous avons consacrée à ces pionnières en 2019. Vous y trouverez plusieurs idées et références de lecture 

- «Balade féministe à Paris: à la recherche des femmes» : Une déambulation sonore et engagée dans l'Est parisien, en 2021, avec Charlotte Soulary, fondatrice de La guide de voyage, qui revisite Paris en mettant les femmes au centre.

- «Isabelle Eberhardt, un destin nomade» : Un portrait radiophonique et littéraire de la grande écrivaine amoureuse du désert, réalisé en 2019, depuis ses terres natales à Genève.

- «Odette du Puigaudeau et Marion Sénones, aventurières des sables» : Rencontre en 2020 autour de ces deux voyageuses singulières et largement oubliées, avec Marine Sanclemente et Catherine Faye, qui ont cherché leurs traces dans l'Adrar Mauritanien et au Maroc. 

- «Sur les traces d’Alexandra David-Néel» : De l’Himalaya à Digne-les-Bains, voyage et reportage à la découverte de la plus grande exploratrice du XXème siècle. 

- «Nellie Bly. Dans l’antre de la folie» de Virginie Ollagnier. Éditions Glénat. Une BD récente qui retrace un épisode passionnant de la vie de la reporter nomade, pionnière du journalisme d’immersion, ici dans un hôpital psychiatrique. 

«Les femmes sont aussi du voyage», de Lucie Azéma.
«Les femmes sont aussi du voyage», de Lucie Azéma. © Éditions Flammarion

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail