Accéder au contenu principal
100 % création

Sakina M’Sa, la styliste de la mode éclairée et pionnière de la mode durable

Audio 02:30
Sakina M'Sa styliste
Sakina M'Sa styliste © Hind Meddeb
Par : Maria Afonso
7 mn

La mode éclairée de Sakina M’Sa va à l’encontre de l’industrie de la mode. Du style et du sens pour cette créatrice visionnaire qui remet de la dignité humaine à tous les niveaux de la chaîne de production. 

Publicité

 «La création c’est ce qui donne envie de se lever le matin, envie de se projeter parce qu’il faut avoir des rêves. Et, quand nous créons, nous faisons appel à l’imaginaire. Cela fait partie vraiment de la vie»  confie Sakina M’SA, styliste et fondatrice de sa marque éponyme. 

«Quand je suis arrivée à Paris, à 20 ans, les gens que je voyais à la télé, qui me donnaient envie de faire de la mode, ils s’appelaient Jean-Paul Gaultier, Martin Margiela,… Et, le nom de leur marque c’était leur prénom et nom, donc j’ai pas été très inventive, j’ai fait comme les gens que j’admirais. » 

Styliste solidaire 

Sakina M’Sa est née aux Comores, sa grand-mère éveille son imagination en la berçant de contes et d’histoires. Elle arrive à sept ans à Marseille pour rejoindre ses parents. Elle apprend à lire et à parler le français dans les livres. Adolescente rebelle, c’est à ce moment-là qu’elle comprend que le vêtement est un vecteur d’inclusion. Elle sera styliste.  

« J’ai fait une école de mode, et à l’époque donc j’étais sans papiers et il y avait les lois Pasqua, alors personne ne prenait le risque d’embaucher quelqu'un où de prendre même en stage quelqu'un qui n’avait pas de papiers. Donc, du coup, j’ai été à l’école de la vie. Finalement, j’ai installé mon métier là où j’habitais, au sous-sol d’une grosse barre, d’une tour dans le 93. Je suis allée voir les travailleurs sociaux en proposant de faire des ateliers de couture pour les jeunes » indique Sakina M’Sa. 

Sakina Sweet-Pull
Sakina Sweet-Pull © Louane Corre

« Ce métier m’a fascinée, m’a passionnée et me passionne encore. Et, quand je suis rentrée dans le métier, je me suis rendu compte qu’il y a des chaînes de production qui ne tiennent pas compte des conditions de travail. Nous sommes dans la course à avoir du t-shirt le moins cher, peu importe comment cela a été teint, dans quelles conditions de vie les personnes derrière se sont retrouvées »raconte la créatrice.

Fabrication sociale 

Sakina M’Sa est l’une des pionnières de la mode durable, aujourd’hui, elle veut inventer le monde de demain et travaille sans stocks.   

« On travaille beaucoup sur un modèle qu’on appelle la précommande. Aidez-nous à avoir raison. Aidez-nous à faire en sorte aussi que demain nous ne nous retrouvions plus avec autant de stocks » explique Sakina M’Sa

« Vous savez qu’il y a 70% des vêtements que nous achètons qui reste au fond de nos placards. Nous avons envie d’aller beaucoup plus loin, de trouver d’autres solutions. La précommande elle se passe sur notre site internet. Donc, venez vous inscrire à la newsletter, essayez de nous encourager sur cette précommande parce que nous sommes est en train d’essayer d’inventer la mode de demain, et nous ne pouvons y arriver que grâce à vous et vous allez vraiment nous aider à changer le monde encore et encore ! »  

  

  

  

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.