Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Empoisonnement de Navalny: Berlin et les Européens mettent la pression sur les Russes

Audio 19:30
Alexei Navalny à Moscou, le 29 février 2020.
Alexei Navalny à Moscou, le 29 février 2020. REUTERS/Shamil Zhumatov

Après l'Allemagne, les Européens somment Vladimir Poutine de s'expliquer sur l'empoisonnement de l’opposant russe Alexei Navalny.

Publicité

En personne, face caméra, la chancelière allemande a confirmé cette semaine que l'opposant russe Alexei Navalny avait bel et bien été « victime d'un crime », destiné à le « réduire au silence ». Les capitales européennes n’ont pas tardé à emboîter le pas de Berlin.
Si le Kremlin dément toute implication, Angela Merkel estime que de très graves questions se posent à présent, auxquelles seul le gouvernement russe « peut et doit répondre ».
Les explications de notre correspondant à Berlin, Julien Mechaussie.

Le traditionnel Fish and chips britannique à la fête
Ce 4 septembre, c’est la journée nationale du Fish and Chips au Royaume-Uni. C’est normalement en juin, mais Covid-19 oblige, la fête a été repoussée. Elle sera plus modeste que d’ordinaire, mais rien ne pourra empêcher les stands de Fish and Chips de célébrer le retour des clients.
À Londres, reportage de Marie Billon.

Ahmet et Ali Ziyaeddin, propriétaires du «Rock and Sole Plaice»—à Covent Garden dans le centre de Londres.
Ahmet et Ali Ziyaeddin, propriétaires du «Rock and Sole Plaice»—à Covent Garden dans le centre de Londres. RFI/Marie Billon

À la Une de Courrier international cette semaine : Allemagne, que sont devenus les réfugiés de l’été 2015 ? Avec Virginie Lepetit, rédactrice en chef adjointe.

La chronique Musique de Vincent Théval :
Marion Cousin et Kaumwald et leur chanson « La bastarda y el segador », extrait de l'album « Tu Rabo Par'abanico ».
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.