Accéder au contenu principal
Journal d'Haïti et des Amériques

Le Pérou en crise politique

Audio 19:30
La police empêche les partisans de l'ancien président Martin Vizcarra d'atteindre le Congrès, alors que les législateurs jurent à Manuel Merino, chef de la législature péruvienne, en tant que nouveau président à Lima, Pérou, le mardi 10 novembre 2020.
La police empêche les partisans de l'ancien président Martin Vizcarra d'atteindre le Congrès, alors que les législateurs jurent à Manuel Merino, chef de la législature péruvienne, en tant que nouveau président à Lima, Pérou, le mardi 10 novembre 2020. AP Photo/Rodrigo Abd
Par : Mikaël Ponge
22 mn

Le chef du Parlement, Manuel Merino a endossé le mardi 10 novembre 2020, la fonction de président du pays, au lendemain de la destitution par ce même Parlement de l'ex-président Martin Vizcarra qui a mis en cause la « légitimité » de son successeur. Un ingénieur agronome de centre-droit de 59 ans presque inconnu des Péruviens, qui devient le troisième président du pays andin depuis 2016. Comment la presse latino-américaine réagit-elle ?

Publicité

Réponse avec Achim Lippold et reportage à Lima de Wyloën Munhoz-Boillot auprès des soutiens de Martin Vizcarra.

À lire aussi : Pérou: des centaines de manifestants dans la rue après la destitution du président

Haïti : l’abandon des villages de Canaan et de Jerusalem aux Gonaïves
Il y a douze ans, deux ouragans ont durement frappé la ville, laissant un paysage de désolation et des milliers de familles sans abris. Comme après chaque catastrophe naturelle en Haïti, de nombreuses ONG internationales étaient venues en aide aux sinistrés. Haven, une organisation irlandaise spécialisée dans la construction de logements sociaux communautaires, a érigé à l’époque deux villages. Situés à l’extérieur des Gonaïves sur les flancs de collines sans arbres, exposés au soleil et au vent, ces localités sont aujourd’hui les grandes oubliées des autorités locales : il n’y a ni eau, ni électricité. Et l’insécurité y bat son plein. Que se passe-t-il quand les ONG s'en vont ? C'est un reportage de Ronel Paul.

La lutte contre les discriminations en entreprises au Brésil
Plusieurs programmes de formation de cadres en entreprises sont désormais réservés aux Noirs et aux métis au Brésil. Une forme de discrimination positive destinée à corriger les inégalités dans le monde du travail, mais qui a également soulevé une polémique. À Sao Paulo, le reportage de Martin Bernard.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.