Chronique des matières premières

Lithium: un pari stratégique pour les Américains

Audio 01:41
Des voitures Tesla exposées à Shanghai, le 8 mai 2020. (Image d'illustration)
Des voitures Tesla exposées à Shanghai, le 8 mai 2020. (Image d'illustration) REUTERS - SUN YILEI

Les sous-sols américains sont très riches en lithium, mais les États-Unis ne produisent que 1% de la production mondiale annuelle. La donne pourrait changer : en février dernier, le président américain a publié un décret ordonnant un examen stratégique des chaînes d'approvisionnement en ressources critiques, notamment le lithium, essentiel à la croissance du secteur des véhicules électriques.

Publicité

Le lithium est un élément clé des batteries rechargeables des véhicules électriques et les constructeurs automobiles américains se sont engagés à convertir l'essentiel de leur flotte au cours des deux prochaines décennies. L’administration américaine est, pour sa part, préoccupée de la dépendance actuelle des États-Unis vis-à-vis de l’Australie, du Chili et de la Chine pour l’approvisionnement en lithium. Le gouvernement dénonce une « vulnérabilité stratégique » pour l'économie américaine.

Tout concourt donc a priori pour conduire à l’essor de la production de lithium américain, d’autant que le sous-sol en est riche. Mais l’extraction du matériau est complexe et coûteuse, ce qui a jusqu'ici limité les investissements. Cela est en train de changer : la société Piedmont Lithium, en Caroline du Nord, se prépare à ouvrir l'une des premières grandes mines de lithium aux États-Unis depuis des décennies. La société prévoit d’investir plus de 500 millions de dollars et a annoncé avoir déjà signé un accord pour fournir le constructeur Tesla.

Un pari financier

D'autres explorations sont en cours dans les sous-sols du Nevada, de la Californie et de l’Arkansas. Un pari financier, car aux prix actuels, le lithium américain est trop cher à extraire, donc peu compétitif. Mais Piedmont mise sur une hausse des prix : les analystes s'attendent en effet à ce que la croissance des voitures électriques fasse tripler la demande de lithium au cours des cinq prochaines années, dépassant de loin l'offre actuelle. Une fois opérationnelle, Piedmont Lithium prévoit de produire 22 700 tonnes de matériau raffiné. Cela sera bien supérieur à la production américaine actuelle, mais toujours insuffisant pour répondre à la demande prévue.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail