Débat du jour

Ce début de déconfinement marque-t-il la libération pour de bon?

Audio 29:30
Une terrasse de café à Bruxelles, le 9 mai 2021. Deuxième jour de réouverture des terrasses en Belgique.
Une terrasse de café à Bruxelles, le 9 mai 2021. Deuxième jour de réouverture des terrasses en Belgique. © François WALSCHAERTS / AFP

Réouverture des lieux culturels, des cinémas, des terrasses de restaurants et de cafés, des magasins dits non essentiels, c'est peu de dire que la journée de demain est attendue en France. Ce sera un peu la même chose en Autriche, et à New York aux États-Unis, ainsi que dans de nombreux pays occidentaux où la pandémie de Covid-19 a tendance à décroître plus ou moins rapidement. En Grande-Bretagne, où à la faveur d'une campagne de vaccination plus rapide, on avait pris de l'avance, l'ambiance n'est plus tout à fait la même du fait de la dissémination du variant indien qualifié de préoccupant. Ce début de déconfinement marque-t-il la libération pour de bon ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :

- Jean-Stéphane Dhersin, spécialiste en modélisation des épidémies. Professeur à l'Université Paris Nord. Directeur adjoint scientifique à l'Institut national des Sciences mathématiques et de leurs interactions du CNRS. Responsable de la plateforme de coordination de modélisation Covid-19, MODCOV19

- Mahmoud Zureik, professeur en Épidémiologie et Santé publique à  l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

- Antoine Flahault, épidémiologiste et professeur de Santé publique à l'Université de Genève, directeur de l'Institut de santé globale à la Faculté de Médecine de l'Université de Genève. Auteur du livre «Covid, le bal masqué», Éditions Dunod (2021).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail