Revue de presse internationale

À la Une: le monde s'alarme face à la menace du variant Delta

Audio 05:18
Le variant Delta amène l'Europe à modifier ses plans de réouverture. Sur la photo, des médecins transportent un patient suspecté d'être atteint du coronavirus sur une civière dans un hôpital de Kommunarka, à l'extérieur de Moscou, en Russie, samedi 26 juin 2021.
Le variant Delta amène l'Europe à modifier ses plans de réouverture. Sur la photo, des médecins transportent un patient suspecté d'être atteint du coronavirus sur une civière dans un hôpital de Kommunarka, à l'extérieur de Moscou, en Russie, samedi 26 juin 2021. AP - Alexander Zemlianichenko

Publicité

L'alerte est désormais mondiale, alors que le variant Delta, autrefois appelé variant indien, a été détecté dans « au moins 92 pays », rapporte le Guardian, un variant extrêmement contagieux  qui est donc à l'origine d'une nouvelles flambée d'infections, en Afrique du Sud, en Israël , en Russie, notamment « à Moscou qui a enregistré le plus grand nombre de décès quotidiens de toutes les villes russes », souligne le quotidien britannique mais également dans quasiment tous les pays de la région Asie-Pacifique ; le variant Delta poursuit son essor planétaire et pourrait même « devenir le variant dominant d'ici la fin de l'été en Europe », note de son côté la presse allemande.

« L'envolée du variant Delta met l'Australie sur les dents », titre The Age le quotidien de Melbourne qui rapporte la nouvelle mise sous cloche de Sydney pour au moins 15 jours et la fermeture des frontières entre les États australiens. Inquiétude renforcée dit de son côté le New York Times « alors que l'Inde annonce l'apparition d'une version encore plus contagieuse du variant Delta » ; « Le Delta + », qui selon l'Indian Express « a une plus grande affinité pour les tissus pulmonaires que les autres souches ». « À moins que les pays n'intensifient leur campagne de vaccination et ne fassent preuve de prudence», prévient le Guardian en citant un rapport scientifique, « la course engagée entre la vaccination et le virus pourrait pencher en faveur de ce dernier ».

Le Japon va renforcer les contrôles pour les arrivées des athlètes étrangers

Les « athlètes en provenance d'Inde, des Maldives, du Népal, du Pakistan ou bien encore d'Afghanistan », durement touchés par l'épidémie du variant Delta vont notamment faire l'objet de mesures de contrôles renforcées, indique le South China Morning Post. « Il leur sera demandé de subir des tests de dépistage quotidiens pendant 7 jours avant de partir pour les Jeux », révèle de son côté le Japan Times qui indique que ces nouvelles règles devraient entrer en vigueur dès le 1er juillet. La presse japonaise toujours inquiète que les Jeux ne déclenchent « une nouvelle vague d'infections dans le pays », mais qui à l'instar du Yomiuri Shimbun rappelle le « soutien du président américain Biden à la tenue des JO malgré la pandémie », et note que les « États-Unis prennent des dispositions pour que la première dame Jill Biden se rende au Japon pour les Jeux », même si le président américain ne devrait pas l'accompagner. Également annoncé à la cérémonie d'ouverture des JO, toujours selon le Yomiuri « le président français Emmanuel Macron », dont le pays dit le quotidien japonais « accueillera les JO d'été en 2024 à Paris ».

La défaite de Macron et Le Pen aux régionales pourrait changer la donne aux présidentielles de 2022

Une presse internationale unanime pour constater la double défaite de « Macron et Le Pen tous deux battus aux élections régionales », titre le New York Times, « une incapacité à remporter une seule région qui porte un coup sérieux au parti présidentiel et au parti de l'extrême droite française », commente de son côté le Wall Street Journal. « L'élection présidentielle de l'année prochaine pourrait (alors) être plus ouverte qu'il n'y paraît », analyse le New York Times qui met avant que le duel annoncé entre Macron et Le Pen pourrait ne pas avoir lieu; au profit du « grand gagnant des régionales qu'est Xavier Bertrand », dit le quotidien américain  pour qui « l'ancien ministre de Sarkozy est largement considéré comme un politicien efficace et à l'ambition dévorante ». Analyse partagée par El Pais qui prévoit des temps difficiles pour Marine Le Pen « après ce faux pas des régionales », qui sème, dit le quotidien espagnol, « le doute sur son leadership et sa stratégie à la veille du congrès du RN ». « Une faiblesse de la patronne du RN, qui pourrait d'ailleurs donner des raisons d'espérer à Emmanuel Macron », souligne encore El Pais qui note que le président français « se maintient à un niveau popularité élevé en France ».

Pékin salue publiquement le travail de ses espions

À la veille de célébrer le 100ème anniversaire du Parti communiste chinois jeudi prochain, Pékin met à l’honneur ses espions. Une « déclaration très rare du ministère de la Sécurité d'État », explique le South China Morning Post « qui a donc indiqué avoir « décoré la semaine passée les membres du Parti qui ont servis sur « les lignes de fronts cachées ». Bref les espions, et pour la première fois, le ministère a même révélé les noms de certains de ses vétérans de l'espionnage qui ont opéré pendant la guerre contre le Japon. À l'instar de « Hua, fils d'un couple d'espions communistes chinois et décoré pour avoir servi pendant 11 ans à Tokyo, sous couverture de dactylo dans les années 30 ». Rien n'est dit bien sûr des espions actuellement en exercice, mais le quotidien rappelle le mantra de Pékin pour qui « le système chinois est « le chat qui attrape le plus de rats ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail