Revue de presse internationale

À la Une: la Chine en pleine ferveur nationaliste pour fêter les 100 ans du PCC

Audio 05:25
Répétition pour les cérémonies du centenaire du Parti communiste chinois dans une école de Pékin.
Répétition pour les cérémonies du centenaire du Parti communiste chinois dans une école de Pékin. © RFI / Stéphane Lagarde

Publicité

Les commémorations battent leur plein en Chine, à la veille de la date anniversaire des 100 ans du Parti communiste (PCC) et du discours très attendu du président Xi Jinping dans quelques heures maintenant, compte tenu du décalage horaire. La presse d’État chinoise est bien entendu littéralement extatique devant « la fierté et la joie authentique des Chinois », écrit ainsi le Global Times, autant de liesse qui, toujours selon le quotidien chinois, « défie les calomnies de l’Occident sur le soi-disant “blitzkrieg de propagande” sur les réalisations du plus grand parti au pouvoir du monde ».

Et c’est bien le cas, écrit le quotidien belge Le Soir qui rappelle comment « il y a 100 ans 13 jeunes chinois se sont réunis secrètement dans la concession française de Shanghai pour créer ce qui est devenu le mouvement politique le plus important et le plus puissant du monde ». « C’est l’autocratie la plus puissante et la plus durable de l’histoire », commente le Japan Times. « 92 millions de membres », note de son côté le Guardian « le Parti communiste chinois est un mastodonte qui contrôle un cinquième de la population mondiale et la deuxième plus grande économie et qui ébranle la confiance de la superpuissance américaine ».

Alors qu’il souffle ses 100 bougies, « que réserve le prochain siècle », s’interroge encore le quotidien britannique qui souligne « que le parti est (en tout cas) resté impitoyable dans la mise en œuvre et le maintien de son pouvoir », « il réprime vicieusement la dissidence, écrase les droits de l’homme, investit massivement dans la propagande, la censure et la surveillance les plus sophistiquées au monde ». Un pouvoir qui n’hésite pas également « à censurer son passé », souligne de son côté le Japon Times qui note « que même si la Chine fait la fête, elle efface » tout ce qui la gêne, et notamment « la famine du “Grand Bond en avant”, la décennie de chaos de la “Révolution culturelle” et la répression meurtrière de Tian’anmen ». C’est d’ailleurs très symboliquement sur cette place, nous informe le Global Times que le président Xi « commémorera demain le centenaire du PC chinois ».

Nouvelle offensive des démocrates pour le retrait des statues confédérées du Capitole US

La Chambre des représentants vient de donner son feu vert à un tel retrait après le vote d’un projet de loi « qui ordonne aux responsables du Congrès d’enlever les statues des chefs confédérés », ségrégationnistes, note le Washington Post. Objectif « débarrasser le siège de la démocratie américaine de ces éminents symboles de racisme », explique de son côté le New York Times qui souligne que parmi les statues les plus contestées se trouve « celle du juge en chef Taney qui en tant que président de la Cour suprême avait validé le refus de citoyenneté aux personnes d’origine africaine ».

Le projet de loi va maintenant être examiné par le Sénat, où les « démocrates comptent sur leur majorité pour triompher de l’opposition républicaine », explique encore le New York Times qui souligne également « que les arguments républicains contre le projet de loi ont plus porté sur des plaintes concernant le processus de retrait que sur l’objectif lui-même du retrait ».

Au Japon, les Jeux Olympiques vont s’ouvrir en pleine « cinquième vague de Covid-19 »

Calendrier des experts à l’appui, l'Asahi Shimbun affirme que l’actuelle propagation du virus dans la capitale montre « que la cinquième vague d’infections » se produira juste au moment où se rassembleront à Tokyo les centaines de milliers de personnes qui viennent assister aux JO, avec le risque « d’une submersion des installations médicales ». « Il est inévitable qu’une grande vague d’infection se produise pendant les Jeux », assure le chef de l’Association médicale de Tokyo. Alors que les JO doivent s’ouvrir le 23 juillet prochain, l'Asahi note encore une progression « de plus de 124 % des infections de Covid-19 », à Tokyo au cours de la semaine passée.

Euro 2021 : les Anglais sur un petit nuage après leur victoire contre l’Allemagne

C’est un véritable tsunami de bonheur à la Une de l’ensemble de la presse britannique. « Non, ce n’était pas un rêve, nous avons vraiment battu l’Allemagne », titre le Daily Express, « Enfin quelque chose dont nous pouvons nous réjouir », se félicite le Telegraph. Pour le Times « c’est la fin du cauchemar allemand », la victoire anglaise a mis fin à « une malédiction de 55 ans », depuis la finale de la Coupe du monde en 1966.

La presse britannique rapporte les scènes de liesse hier soir des supporters anglais « arrachant leurs chemises et dansant sur les tables ». Seule ombre au tableau, l’impossibilité de sauter dans un avion pour Rome où l’Angleterre affrontera l’Ukraine samedi. L’Italie, rappelle la presse « exige une quarantaine de 5 jours à tous les visiteurs britanniques ». Le Covid-19, décidément, n’aime pas le sport.  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail