Accéder au contenu principal
Afrique économie

Burkina Faso: le pays se dote d'une usine de fabrication de panneaux solaires

Audio 02:14
La ferme solaire de Zagtouli au Burkina Faso, d’une capacité de 33 mégawatts.
La ferme solaire de Zagtouli au Burkina Faso, d’une capacité de 33 mégawatts. http://www.fasoenergy.com/

Le Burkina Faso s'est doté d'une usine de fabrication de panneaux solaires. Une première en Afrique de l'Ouest qui confirme la vocation de ce pays soucieux de maitriser toute sa filière solaire. Soutenue par le gouvernement, l'entreprise Faso Energy vient de lancer sa production. L'État, qui multiplie les créations de centrales solaires, va lui passer des commandes afin de soutenir la filière.

Publicité

Deux cents panneaux solaires sortent désormais chaque jour des ateliers de Faso Energy, située en banlieue de Ouagadougou. Une cinquantaine d'employés ont été formés par un groupe européen qui a aussi fourni la ligne de production.

Jeremy Zmuda est le directeur général de Faso Energy. « Nous avons un partenaire espagnol qui est venu installer l'ensemble de l'unité de production. Donc actuellement nous avons une unité de production européenne, avec du personnel formé. Nous avons donc un produit de qualité, sur lequel nous pouvons donner des garanties aux consommateurs locaux. »

La qualité des installations solaires, c'est l'un des objectifs recherchés par le ministère de l'Energie dans un pays submergé de panneaux à bas coûts. Bachir Ouedraogo est le ministre burkinabè de l'Energie. « Nous sommes innondés par des panneaux de qualité douteuses. Avec aussi le mécanisme de dumping, il y a des panneaux reconditionnés qui sont envoyés vers l'Afrique et le Burkina, et nous nous sommes dit que la meilleure manière de pouvoir contrôler la qualité, c'est de pouvoir produire nous-même. »

L'Agence pour la promotion des énergies renouvelables et les autorités mettent en place un système de certification des panneaux solaires importés, afin notamment de ne pas pénaliser la production locale. L'usine de Faso Energy, quant à elle, bénéficie d'incitations afin de la rendre compétitive face aux importations à bas coût.

Jeremy Zmuda : « Nous avons quelques facilités au niveau fiscal, au niveau du code des investissements et de l'exonéation de la TVA, ce qui permet de nous battre à armes égales. »

L'objectif du gouvernement est plus large, il s'agit de maitriser l'ensemble de la filière solaire. Ainsi, Faso Energy va recevoir de commandes publiques. Seize centrales sont actuellement en cours développement au Burkina Faso. Bachir Ouedarogo. « Nous allons tout faire pour que l'industrie burkinabè puisse vivre et vendre ses panneaux, puisse participer à la construction du secteur énergétique au niveau du pays. En leur permettant de faire des centrales et nous accompagner dans cette politique énergétique que nous sommes en train de mettre en place.  »

D'ici cinq ans, le Burkina aura installé une puissance totale de 500 mégawatts d'énergie solaire. Le pays compte aussi développer une industrie de stockage. Le ministère de l'Energie est en pourparlers avec un industriel pour une usine de fabrication de batteries à usage domestique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.