Débat du jour

L'accord nucléaire iranien est-il mort et enterré ou, au contraire, prêt à ressusciter?

Audio 29:30
Le président iranien Hassan Rohani prononçant un discours à l'occasion de la Journée nationale de la technologie nucléaire iranienne, à Téhéran, le 10 avril 2021.
Le président iranien Hassan Rohani prononçant un discours à l'occasion de la Journée nationale de la technologie nucléaire iranienne, à Téhéran, le 10 avril 2021. © AFP / Iranian Presidency

Elles sont un peu sous respiration artificielle. Les négociations sur le nucléaire iranien continuent, mais il n'en faudrait pas beaucoup pour qu'elles basculent. L'élection, il y a quelques jours, d'un dur du régime à la présidence iranienne et sa fermeté affichée soulèvent des inquiétudes. Mais, les parties ont intérêt à faire baisser la tension. Pour Téhéran, il est urgent de lever les sanctions économiques très douloureuses. Tandis que côté américain, un retour dans cet accord dénoncé par Donald Trump permettrait de concentrer les efforts vers d'autres dossiers, la rivalité avec la Chine par exemple. L'accord nucléaire iranien est-il mort et enterré ou, au contraire, prêt à ressusciter ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :

Clément Therme, chercheur associé à l’Institut universitaire de Florence et chargé de cours à Sciences Po Paris, auteur de «L’Iran et ses rivaux : entre nation et révolution», éditions Passés Composés

Benjamin Hautecouverture, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique

Azadeh Kian, professeure de Sociologie à l’Université de Paris, autrice de «Femmes et pouvoir en islam», éditions Michalon.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail