Accéder au contenu principal
Le goût du monde

Mory Sacko, cuisinier: le geste français, l’Afrique pour origine, le Japon pour passion, et le goût juste pour Graal

Audio 48:30
Mory Sacko derrière la vitrine de son restaurant MoSuke, dessins Clémence Gancel.
Mory Sacko derrière la vitrine de son restaurant MoSuke, dessins Clémence Gancel. © Boby pour Libération

Pleins feux sur Mory Sacko, jeune cuisinier simplement génial propulsé sur le devant de la scène début 2020 par l’émission culinaire Top Chef, qui travaillait cependant depuis belle lurette en coulisses à raconter en saveurs et en plats son histoire: celle d’un jeune Français d’origine africaine – il est Malien -  passionné par le Japon, dont il a découvert la cuisine en regardant le manga Dragon Ball. MoSuke, le restaurant qu’il a ouvert en septembre 2020 à Paris est son premier lieu d’expression.

Publicité

Mory Sacko a la curiosité pour moteur, l’énergie zen, et le goût juste pour graal. Sa curiosité – toujours elle ! – le pousse à aller au fond de chaque sujet, à comprendre, par exemple, de quoi le miso de la soupe miso est fait : comment fermenter ce soja, comment obtenir le meilleur miso possible, dans quel ustensile, avec quel soja : la recherche est presque infinie et c’est tant mieux : en toute humilité, le jeune et génial cuisinier en savoure toutes les étapes.

Son restaurant est truffé de symboles et d’histoires dans l’histoire : du nom de l’établissement - la réunion de son prénom Mory et un hommage au premier esclave samouraï noir au Japon Yasuke -  comme ses plats. Le goût juste, unique a chez Mory Sacko bien des facettes, et l’on se régale de le suivre dans cette quête.

Créatif, modeste et talentueux le chef de MoSuke assume ses racines et ses passions, l’Afrique la France, le japon : sources de son inspiration. Il savoure son premier restaurant, pense au suivant, une étoile en tête, et se réinvente pour surfer intelligemment et positivement et rester debout dans la tempête que représente pour les restaurateurs la pandémie de Covid-19.

Diaporama

Mory Sacko, cuisinier chef du restaurant MoSuke, 11 rue Raymond Losserand, 75014 Paris. Contact@Mosukerestaurant.com. sur IG @mosuke.restaurant  

En ce moment, MoSuke devient Mosugo, la cuisine de Mory à emporter et découvrir chez soi.  

Pour aller plus loin

- L’art japonais du poisson de Chihiro Masui – éditions Glénat.

- Les recettes légendaires de Dragon Ball, de Thibaud Villanova – éditions Glénat

La très belle série de Kim Hullot-Guiot autour de l’ouverture du premier restaurant de Mory Sacko, publié en feuilleton dans le journal libération.

L’artiste Clémence Gansel a dessiné les fleurs du marié sur la vitrine du restaurant MoSuke, pour la découvrir : et sur Instagram.

Les recettes légendaires de Dragon Ball, de Thibaud Villanova.
Les recettes légendaires de Dragon Ball, de Thibaud Villanova. © Editions Glénat

Musiques

Yamore – Salif Keïta et Cesaria Evora

Solo - Lous and the Yakuza – Sony

Yasuke – IAM.

Mory Sacko à l'orée du monde.
Mory Sacko à l'orée du monde. © RFI/Clémence Denavit

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.